RECHERCHE ET INNOVATION

L’innovation pour développer les gaz verts, énergie indispensable à la neutralité carbone

Par ENGIE - 28 octobre 2020 - 07:16

Renouvelable, le biogaz est une composante de l’économie circulaire. Encore marginal dans le mix énergétique mondial, le biogaz est une énergie d’avenir nécessaire pour atteindre la neutralité carbone. Les chercheurs d’ENGIE travaillent sur plusieurs projets dont l’objectif est d’abaisser les coûts de production du biogaz. C’est l’objet de ce nouveau chapitre de notre dossier dédié à la recherche et l’innovation. 

 

Biogaz et hydrogène : deux gaz verts aux potentiels incontournables


Le biogaz se forme sous l’effet de la décomposition de matières organiques à la faveur d’un processus de digestion anaérobie. Il peut aussi être produit par gazéification de la biomasse sèche, de déchets et de carburants dérivés de déchets. 

 

L’hydrogène décarboné est également une des options les plus prometteuses pour fournir une énergie propre à l’industrie et aux acteurs de la mobilité, mais aussi pour stocker et transporter des énergies renouvelables. Généralement produit à partir de gaz naturel (méthane) selon un processus de reformage à la vapeur, l’hydrogène vert est le fruit de sources renouvelables et ne génère aucune émission. 
 

GAYA, du biogaz à échelle industrielle 

+2 Images

À travers sa plateforme GAYA de Saint-Fons (Rhône, France), ENGIE fait œuvre de pionnier et démontre qu’il est possible de produire du biogaz à l’échelle industrielle. 

 

ENGIE produit désormais du gaz vert à partir de résidus forestiers, lequel est ensuite utilisé en lieu et place du gaz naturel dans les réseaux de transport et de distribution et pour les véhicules roulant au gaz naturel. C’est la première plateforme d’Europe à couvrir l’ensemble de la chaîne de production de gaz vert à partir de biomasse sèche. Son prochain défi : produire du gaz vert à partir de déchets. 

 

De l’hydrogène renouvelable pour propulser un train aux Pays-Bas

En mars 2020, ENGIE a réalisé avec succès le premier test d’approvisionnement d’hydrogène renouvelable pour un train de passagers au monde, lors d’un essai pilote aux Pays-Bas. Les essais du train appelé Coradia iLint ont eu lieu sans passagers sur une tranche de 55 km entre les villes de Groningue et Leeuwarden. Notre Groupe a fourni de l'hydrogène renouvelable et exploité la station de ravitaillement mobile qui a permis de recharger le train six fois lors du test qui a duré 13 jours. Sa vitesse est montée jusqu’à 140 km/h.

over-the-years-image

Ce train fonctionne grâce à une pile combustible à hydrogène qui produit de l'énergie électrique pour la traction. Il n'émet que de l'eau et de la vapeur, ce qui représente une alternative propre pour la province néerlandaise de Groningue dont l’ambition est de remplacer les flottes diesel circulant sur les lignes non-électrifiées, dans l'objectif d’atteindre la neutralité carbone à horizon 2035.

En savoir plus  (en anglais)

H2SITE : Un investissement dans une production d’hydrogène sur site 

ENGIE New Ventures a investi dans H2SITE, une start-up de Bilbao, en Espagne, qui vise à commercialiser un système capable de produire sur site de l’hydrogène de haute pureté, à partir de méthane, et notamment de biométhane.

 

3 questions à Johann Boukhors, Directeur général de ENGIE New Ventures.

 

À qui appartient H2SITE ?

H2SITE est un spin-off créé par le centre européen de recherche et de technologie Tecnalia et par  l’Université  de  technologie d’Eindhoven. ENGIE a pris une participation minoritaire au capital de H2SITE et coopère avec elle dans ses travaux de recherche et de développement. 

 

Pourquoi l’hydrogène ?

ENGIE est convaincu que l’hydrogène est un composant essentiel de la transition énergétique, dans la mesure où il pourvoit à plusieurs besoins en termes de mobilité, de stockage d’énergie et   d’applications industrielles. La plateforme technologique H2SITE répond aux problématiques de ses clients en matière de production décentralisée, de transport et de stockage d’hydrogène. Leur technologie de rupture a été identifiée et évaluée par ENGIE dans le cadre de divers travaux collaboratifs de recherche. 

 

À quoi H2SITE doit-il sa singularité ?

H2SITE ambitionne à la fois d’aider ses clients à faire des économies et d’ouvrir la voie à la mobilité verte qui caractérisera le monde de demain — deux objectifs qui supposent de pouvoir produire sur place de l’hydrogène de qualité. La production d’hydrogène vert sur site à l’aide de biogaz, de bioéthanol ou de biométhanol permet d’éliminer les coûts de transport tout en évitant la perte d’énergie occasionnée par les opérations de compression et de décompression, de même que les fuites. Alors qu’elle relevait jusqu’ici de la fiction, cette solution est devenue réalité grâce à la technologie développée en interne par H2SITE et à un type de réacteur A-SMR (Small Modular  Reactors  –  petits réacteurs modulaires) de pointe.

 

Les pistes d’innovation sont infinies et le biogaz fait partie des incontournables du futur de l’énergie. La prochaine étape ? Une production et un déploiement à grande échelle.

 

Découvrez tous les chapitres de notre dossier thématique Recherche et Innovation.